La créatrice

“Boboser” : verbe du premier groupe

1. Créer des objets poétiques et bohèmes pour enchanter l’univers des enfants… et des plus grands.
Ex : dans son atelier, hiver comme été, Violaine bobose.


​2. Rendre un événement magique et unique au travers de mises en scènes et d’objets spécialement conçus pour l’occasion.
Ex : boboser un mariage, un anniversaire, un baptême.

Dans mon univers, il n’existe qu’une seule saison : le printemps. Le parcours qui m’a amenée à créer les boboseries est à la fois sinueux… et limpide.
J’ai toujours été attirée par la couture, prenant des cours dès 14 ans et faisant mes premières armes chez un créateur de robes de mariées à 16 ans, avant d’intégrer l’école de la Chambre Syndicale de la Haute Couture Parisienne. J’ai eu la chance de découvrir pendant mon cursus de prestigieuses maisons de couture (Chanel, Lacroix, Lanvin ou Saint-Laurent). J’y découvre les belles matières, les pièces uniques, les volumes et la mise en scène avec les défilés.
​Mannequin cabine pendant mes études, j’en profite pour observer les modélistes et la minutie de leur travail. Mon diplôme en poche, je m’essaye au prêt à porter mais je réalise vite que mes aspirations sont plus proches de la haute couture : l’éphémère, l’exceptionnel, la culture du beau. Je reviens donc à un domaine qui m’est cher, les robes de mariées et les cortèges, en créant des pièces uniques et sur mesure.

Après quelques années passées à explorer la décoration et l’art de vivre, je me replonge dans la création avec la naissance de ma dernière fille. C’est le début de l’aventure BOBOseries. J’avais inventé le verbe « boboser » avec une certaine autodérision, je « bobosais » des événements, mariages ou baptêmes en y posant ma patte avec des créations et des mises en scène éphémères et joyeuses. Puis l’idée de vendre mes « boboseries » fait son chemin. Mon univers, poétique et rêveur, est peuplé d’objets parfaitement futiles et totalement indispensables. Des objets dont on n’a pas besoin mais dont on a envie. Car mes créations ont pour seule ambition de déclencher un sourire. J’aime leur côté frivole et décalé. Des pièces uniques réalisées à la main avec amour et patience…

Aujourd’hui je propose mes habits chics, objets à rêves et autres luminaires dans mon e-boutique et dans un réseau de magasins, ainsi que dans mon atelier d’Anglet sur la côte basque, sur rendez-vous. Et je vole toujours de baptêmes et d’anniversaires en mariages pour les « boboser » avec délectation !

- Violaine de Grandry -

Copyright Boboseries - Mis à flot par xipirons